samedi 8 août 2009 par  Henri RECH

Environnement :
Le village de Yenzuva se situe dans le district de Mwingi, Eastern province du Kenya (180Km de Nairobi sur la route de Garissa).
Il se trouve dans une zone vallonnée semi aride où l’essentiel de l’économie est basé sur l’agriculture mixte : cultures dans les Shambas (Lopins de terre en Swahili), élevage de chèvres et de bovins ainsi que de volailles. Les habitants de Yenzuva sont des Kambas, et la plupart des adultes parlent exclusivement le Kikamba. Les jeunes et les enfants parlent aussi l’anglais et le Swahili qu’ils ont appris à l’école (primaire obligatoire).

  • JPEG - 84.6 ko
    Carte du Kenya Google
    situation de Yenzuva

carte Nairobi Yenzuva {JPEG}
Le village compte  :

  • plus de 2 500 habitants essentiellement fermiers.
  • 900 enfants scolarisés dans le primaire,
  • 100 dans le secondaire.
     


    La communauté des villageois est confrontée à trois principales difficultés  :

  • la première est liée ces dernières années à la pénurie de précipitations lors de la grande saison des pluies (début mars à début mai) et surtout la courte (début novembre mi-décembre). La sècheresse réduit considérablement les récoltes (maïs, manioc), ainsi que l’alimentation animale. En dehors de la saison des pluies où les rivières coulent, l’eau est puisée dans des trous creusés dans le lit des cours d’eau, il en passe deux à Yenzuva qui sont des affluents de la rivière Tana.
  • La deuxième difficulté très liée à la première est la pauvreté, qui engendre difficulté d’accès aux soins élémentaires et à l’éducation pour les enfants au sortir de l’école primaire.
  • Le troisième problème est celui des orphelins du Sida. Les villageois ont cependant des espoirs, et des atouts : • Ils sont très solidaires entre eux, les orphelins sont recueillis par les familles ce qui aggrave souvent la précarité des conditions de vie, toutefois leur nombre est devenu un problème qui nécessite une prise en charge dans des structures d’accueil permettant de leur assurer un meilleur avenir.
  • Les villageois ont une volonté indéfectible d’offrir une éducation à tous leurs enfants et ont déjà amélioré en peu de temps les infrastructures scolaires.
  • Ils ont aussi la volonté d’améliorer l’accès à l’eau potable (voir réalisations d’un château d’eau) l’accès aux soins pour tous, et d’améliorer leurs conditions de vie.
  • D’où le projet : ST BRIDGET EMPOWERMENT SELF-HELP GROUP, YENZUVA
Voir en ligne : photographies

 

Portfolio

Labours à Yenzuva Sècheresse dans la Corne de l'Afrique

Partager cette page

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn