mercredi 16 juillet 2014 par  Henri RECH

 De retour de mission, qui s’est déroulée du 3 au 9 juillet, je tenais à vous faire part des excellentes nouvelles que j’ai ramenées et de la gratitude de la population de Yenzuva pour notre aide.
Je ferai un compte-rendu détaillé avec un diaporama lors de l’Assemblée Générale et lors d’un repas auquel nous vous inviterons et que nous pensons organiser en novembre, mais voici quelques informations :

L’accueil a été, comme d’habitude extrêmement chaleureux. Br John MUSYOKI, l’inspirateur et le responsable local des actions que nous menons à Yenzuva est venu me chercher à l’aéroport et m’a accompagné tout le long du séjour.


Comme vous pourrez le lire, le succès de tout ce que nous avions planifié a été au rendez-vous :

  • Le forage a permis de trouver de l’eau, beaucoup d’eau, (voir photos) à une profondeur qui se situe entre 35 à 60 m environ. Les travaux de forage ont duré 4 jours. Les ouvriers ont bouché le tuyau en attendant l’équipe qui doit déterminer très prochainement la composition de l’eau, qui n’est pas salée (ce qui pouvait être un danger), et le débit, qui semble très élevé. La quantité espérée pourrait approvisionner une centaine de familles.
  • L’opération « lunettes » s’est très bien déroulée, dans l’école primaire que nous avons financée. Nous étions passés chez l’ophtalmologiste à Nairobi (Dr Mary Wamuyu). Elle a pu avant son déplacement calculer les caractéristiques optique des lunettes récoltées par Laetitia HERNANDEZ et que j’avais transportées. Le samedi elle est venue avec un autre ophtalmologiste et un assistant pour une séance d’examen qui a duré toute la journée et leur a permis d’attribuer des lunettes à 62 personnes. Tous les élèves figurant sur la liste des déficients établie par nos trois volontaires, Charlotte, Nicolas et Victor en juillet 2012, et qui sont venus, ont eu une confirmation de leur déficience. Trois jeunes filles ont pu être équipées d’emblée (voir photos). Le problème était de trouver l’adéquation entre le déficit, les montures et la correction. Les autres ont pu choisir leurs montures et les verres seront posés par le Dr Mary Wamuyu. Br John les ramènera la prochaine fois où il ira à Yenzuva. Les ophtalmologistes ont par ailleurs prescrit des collyres.
  • J’ai acquis une bonne connaissance de l’approvisionnement en eau (1 forage public, construit avec des fonds japonais et 2 forages privés). Je donnerai des indications dans mon rapport. La population de Yenzuva est actuellement de l’ordre de 3600 personnes. Seulement 200 bénéficient de l’eau publique, plus le collège (150 élèves) et l’école primaire publique (500 élèves). Les forages privés ne donnent lieu à aucune distribution auprès de la population. A noter que pendant les périodes de sècheresse, l’eau de boisson est prélevée dans des trous creusés dans le lit de la rivière, à sec 10 mois par an.
  • J’ai aussi acquis une idée assez précise de la couverture médicale en visitant 3 dispensaires animés par des infirmiers, dont un seul en limite de la commune de Yenzuva MAVUI dispensary et partagé avec une localité voisine. Aucun des dispensaires (aussi appelés Clinic) n’a de médecin. Nous avons donné le tensiomètre au MAVUI dispensary, car le leur était hors d’usage depuis longtemps. Les autres médicaments transportés et achetés à FARMAMUNDI ont servi aux quelques 20 personnes que j’ai examinées (antalgiques) et à réapprovisionner en pansements et antiseptique la pharmacie de l’école.
  • J’ai acquis quelques notions sur la façon de construire les maisons, ainsi que sur la manière de cuire les aliments (Cf photos).
  • J’ai observé beaucoup de changements dans la communication. La plupart des adultes que j’ai rencontrés disposaient de téléphones portables. Quelques familles disposent de voitures. Un habitant à la retraite assure le ramassage scolaire pour les élèves de l’école que nous avons financée. Il y a de plus en plus de motos, en plus des vélos et des animaux de transport.
  • J’ai effectué des relevés de points géographiques au moyen d’un GPS, afin de les situer sur une carte. J’ai fait beaucoup de photos et quelques films qui alimenteront le rapport que nous pourrons faire lors de l’AG et celui que je dois faire au Conseil Régional Midi-Pyrénées.

J’ai mis quelques photos sur picasa.
https://plus.google.com/photos/1066...

SUR LE VOLET DU FINANCEMENT
A noter que le Conseil Régional Midi-Pyrénées nous a versé la deuxième tranche de la subvention (3000 €). Le reste (4000) sera versé après la remise du rapport attendu. Le total de la suvention s’élève à 10.000 €

A noter également que les frais de transport et d’hébergement de la personne en mission n’ont pas été prélevés sur les fonds de l’association, mais sur ses propres deniers.

Br John MUSYOKI, va faire faire un devis pour la fourniture d’un générateur et d’une pompe adaptés à la profondeur du puits et à l’altitude du réservoir. Nos relevés font penser à 55 m environ pour la différence d’altitude et 500 m pour la distance.
Les plaques du Conseil Régional Midi-Pyrénées mentionnant sa contribution au financement du projet et celle élaborée à l’initiative de nos amis Kenyans mentionnant la notre, seront fixées sur le bâtiment hébergeant le générateur.

Nos actions ont donc porté leurs fruits. Elles sont extrêmement appréciées par la population bénéficiaire qui m’a demandé de vous en remercier. Je dois dire que la découverte d’eau en quantité dans cette région aride a été pour nous tous source d’une grande émotion. Nous avons fêté ceci dans l’enthousiasme général et dans un esprit de grande convivialité et de joie partagée.
Reste encore beaucoup à faire pour la distribution de l’eau, mais le pas essentiel a été franchi.

Merci infiniment à tous

A bientôt

Henri RECH
Président de l’Association
Yenzuva Education et Santé

Partager cette page

Submit to FacebookSubmit to Google PlusSubmit to TwitterSubmit to LinkedIn